lifestyle

BEING A WOMAN…

Vivre comme la femme c’est….

Être sexualisée dès son plus jeune âge sous prétexte qu’elle possède une paire de seins, aussi petite qu’elle soit, et que, oh mon dieu, elle ne l’écrase pas sous son tee-shirt. N’avoir que onze ans et ne plus pouvoir porter la jupe qu’elle aime tant car certains hommes ne contrôlent pas leurs pulsions sexuelles, et que les parents ont peur.

Avoir ses règles une fois tous les 28 jours, phénomène naturel je le rappelle, pour les personnes que ça aurait tendance à répugner. C’est tout aussi naturel que vos passages au petit coin ou que le fait de vous moucher. Mais bon, la femme est censée vivre ça comme une honte maintenant, comme quelque chose d’anormal, en plus de la douleur que cela inflige. 

Ne plus pouvoir sortir sans se sentir vulnérable. Baisser la tête à chaque sifflement, klaxonnement, à chaque insulte car elle ne répond pas à de magnifiques et très poétiques « hey mademoiselle » (à imaginer avec un bel accent du sud). Sentir le regard des gens dans la rue sur son fessier, même caché dans un vieux jogging large. Ou devoir faire face à des inconnus faisant la discussion à sa poitrine omniprésente sous son col roulé. 

Constamment arriver au travail, mal dans sa peau, en pensant qu’elle n’est pas assez bien, pas assez forte, pas assez intelligente pour obtenir le même salaire que ses collègues masculins. Penser qu’elle sera vouée à avoir une place inférieure, voire à servir des cafés toute sa vie, comme si c’était normal. Au fond d’elle, elle sait qu’elle vaut mieux que ça, mais elle sait aussi que ses réclamations ne seront pas entendues.

Rentrer après une journée épuisante, les hormones en vrac, avec les paroles du patron macho qui résonnent dans sa tête, et le visage du mec lui tripotant les fesses dans le métro gravé dans sa mémoire, et trouver la force de sortir, de s’occuper des enfants, ou même de travailler encore pour arrondir les fins de mois.

La femme est une battante.

La femme s’est battue pour les droits qu’elle a aujourd’hui, le droit de vote, le droit de travailler, et j’en passe. La femme continue de se battre, de sortir la tête de l’eau quand une société, dont l’un des plus grands dirigeants est un président misogyne, tente de la noyer. Un jour la femme marchera chaque seconde la tête haute dans la rue, s’habillera comme bon lui semble, sera traitée à sa juste valeur. Mais on est loin de là, loin d’une égalité quelconque entre les deux sexes, et c’est pour cela que ce qu’on appelle le féminisme a été créé. Pour les moins cultivés, le féminisme c’est vouloir l’égalité des sexes et non que la femme soit supérieure à l’homme. C’est vouloir qu’elle sente forte, indépendante, qu’elle n’aie plus peur. C’est vouloir un changement dans ce monde qui ne tourne plus rond.

Dans 10, 20 ou même 80 ans nous ne serons plus là. Et le fossé se creuse, la misogynie se repend sous nos yeux. Si nous ne changeons pas les choses, qui le fera à notre place?

Aujourd’hui c’est la journée des droits de la femme, rendons-lui hommage, pour les 364 autres jours où elle doit vivre dans l’ombre.

Il y a tellement de femmes qui m’ont inspirée, et qui continuent de m’inspirer aujourd’hui, rendons leur aussi « hommage ».

Je généralise évidemment dans cette article, toutes les femmes n’ont pas forcément de mauvais collègues, ou n’habitent pas le mauvais quartier et le traverse la tête haute. Certaines femmes ont apprit à s’affirmer, et ça c’est très important, à s’exprimer haut et fort. Mais il y a de nombreux problèmes dans notre société, alors j’espère vous avoir un peu ouvert les yeux aujourd’hui.

signature

Publicités

9 réflexions sur “BEING A WOMAN…

  1. Magnifique article qui fait vraiment réfléchir, j’adore la façon dot tu l’as écrite et les émotions passent vraiment très bien, good job 💪 et pour qu’un jour l’égalité des sexes soit la chose la plus banale et normale qui soit. 👏

    J'aime

  2. Je rappelle que le 8 mars n’est pas la journée de la femme mais la journée des DROITS des femmes. Petite subtilité pas si petite que ça, ce serait bien de ne pas l’oublier ! Je trouve cet article bien écrit mais très généralisant, et j’en ai un peu marre de tous ses articles pessimistes… pourquoi ne pas écrire toutes les choses géniales qui se sont accomplies jusqu’à maintenant (je ne dit pas de se voiler la face, je n’oublie quand même pas qu’il faut encore se battre à cause des inégalités qui subsistent) ? je pense que ce serait un message encore plus beau et plus fort.

    J'aime

    • Je rappelle que c’est ce que j’ai écrit, les droits de la femme. J’ai aussi écrit que je généralisais. Faut bien lire avant de déformer comme ça…. Et c’est un article pour sensibiliser, pas pour exposer la beauté du monde. La beauté est caché par les problèmes de notre société.

      J'aime

    • Et pour moi ça devrait être un droit, quelque chose de normal, de pouvoir marcher tranquillement dans la rue, d’acheter des serviettes hygiéniques sans avoir un regard mal placé du caissier, de pouvoir prendre la parole quand bon nous semble, et non un privilège. Y’a des choses à changer, et je suis d’accord qu’on devrait être optimiste, je comprends tout à fait ce que tu veux dire, mais si on trop optimistes on va finir par ce contenter de la réalité d’aujourd’hui, qui n’est pas si belle….

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s