lifestyle

LET’S TALK ABOUT OLD MOVIES

Hello mes chats, j’espère que ce petit weekend de trois jours se passe bien, malgré le temps froid et mauvais ! Bon cela fait quelques semaines que je prépare cet article : 5 de mes films favoris des sixties jusqu’au nineties. Je suis adepte des vieux films, voir les différents styles de l’époque, la différence entre les scénarios, ce petit grain sur l’écran, j’adore. Comme je suis un peu perfectionniste sur les bords, j’ai tenu à revoir tous les films de cette liste avant de rédiger l’article, pour être plus sure de moi. En tout cas j’ai vraiment prit beaucoup de plaisir à l’écrire et j’espère que vous prendrez autant de plaisir à le lire !

1.Clueless (1995)

Pour démarrer ce top, je vais vous parler du film Clueless. Pour être honnête avec vous, j’en avais déjà beaucoup entendu parler ces dernières années, mais ce n’est que récemment que je me suis lancée pour le regarder. Et bien, j’ai été agréablement surprise. C’est un film sympathique, sans prise de tête, typiquement le genre de film à regarder sous la couette un samedi soir. L’histoire est drôle, Cher est attachante, et mon dieu que je suis fan de son style ! C’est ma nouvelle icône je pense aha.

Synopsis : « Cher Horowitz, lycéenne issue du milieu huppé de Bervely Hills, est une jeune fille pourrie gâtée qui sait jouer de ses atouts. Écartant ses rivales grâce à son sens de la mode, se défaisant de ses problèmes scolaires d’un claquement de doigts, Cher essuie tout de même les réprimandes de Josh qui ne se cache pas pour lui dire tout le mal qu’il pense de son attitude superficielle. »

Note globale: 7,5/10.

2.Breakfast Club (1985)

Le Breakfast Club. L’incontournable des années 80. Encore un film qui fait toujours énormément parler de lui. C’est un film sympathique à regarder, qui pousse tout de même à la réflexion sur ce qu’on est, ce que l’on pense être, comment les gens pensent que nous sommes, et ce que nous sommes vraiment. Les élèves se découvrent tous peu à peu, non sans action, partagés entre ceux qui ont une énergie débordante et ceux qui ne demandent qu’à se dévoiler.

Synopsis : « Cinq lycéens aux caractères totalement opposés se retrouvent en colle un samedi après-midi. Au fur et à mesure que la journée passe, ils discutent, se déchirent et finissent par se trouver plus de points communs qu’ils ne pensaient. »

Note globale : 8/10.

3. Breakfast at Tiffany’s (1961)

Un grand classique des sixties. Un bon scénario, pour être tout à fait honnête pas transcendant non plus, mais Audrey Hepburn joue tellement bien (du moins jouait) que s’en est impressionnant, et j’aime tellement New York à cette époque là. Le style des habitants, leur classe, leur élégance, leur façon de vivre, c’est tellement inspirant. A chaque scène j’avais des étoiles dans les yeux, j’apprécie tellement cette époque.

Pour parler plus de l’intrigue, ce film nous montre que voir les choses en grand est important, il ne faut pas se limiter à ce qu’on pense valoir. Mais il ne faut pas non plus se refermer sur soi-même avec le temps, et c’est pour cela que je pense qu’on peut tirer une leçon du personnage d’Holly.

Synopsis : La carrière du jeune écrivain Paul Varjak s’enlise depuis longtemps, sans qu’il connaisse de soucis financiers grâce aux bons soins de sa riche maîtresse, une femme mariée connue sous le surnom « 2-E ». Paul fait la connaissance de sa voisine Holly Golightly, une jeune femme sophistiquée qui ambitionne un riche mariage et rêve de trouver une vocation et un foyer. En attendant, elle vit de ses charmes et organise des fêtes déchaînées dans son appartement, au grand dam de son voisin. Elle souffre aussi énormément de l’absence de son frère parti pour l’armée, « Fred ».

Note globale : 9/10.

4. Scream (1996)

Je crois être la seule sur cette planète à avoir regardé la série Scream, avant les différents films. Et j’ai été agréablement surprise par ceux-ci, notamment le premier. Il n’a rien à voir avec la série, je trouve Sidney tellement plus badass que Emma, et le fait que l’intrigue dure 1h49 et non deux saisons, ça change le rythme. Honnêtement c’est un bon slasher à regarder, mélangeant une petite dose de gore, avec une petite dose de peur et une petite dose de comique. Et de plus, Skeet Ulrich, l’acteur jouant le petit-copain de Sidney et plus récemment le père de Jughead dans Riverdale, n’est pas dérangeant à regarder aha.

Synopsis : Casey Becker, une belle adolescente, est seule dans la maison familiale. Elle s’apprête à regarder un film d’horreur, mais le téléphone sonne. Au bout du fil, un serial killer la malmène, et la force à jouer à un jeu terrible : si elle répond mal à ses questions portant sur les films d’horreur, celui-ci tuera son copain…
Sidney Prescott sait qu’elle est l’une des victimes potentielles du tueur de Woodsboro. Celle-ci ne sait plus à qui faire confiance. Entre Billy, son petit ami, sa meilleure amie Tatum et son frère Dewey, ses copains de classe Stuart et Randy, la journaliste arriviste Gale Weathers et son caméraman Kenny qui traînent tout le temps dans les parages et son père toujours absent, qui se cache derrière le masque du tueur ?

Note gobale : 9,5/10, j’ai vraiment bien aimé, et pourtant les films « d’horreur » c’est vraiment pas mon truc.

5. Grease (1978)

J’ai, pour ma part, grandi avec High School Musical, Camp Rock et Hannah Montana. A chaque fois qu’une comédie musicale passait près de chez moi, je suppliait ma mère de m’y emmener, et j’ai déjà fait plusieurs colonies de vacances dans ce milieu lorsque j’étais plus jeune. J’ai toujours vécu dans l’art, sur scène ou en dehors. Alors je me devais de voir la comédie musicale la plus importante des seventies, ou même du vingtième siècle.

Je sais pertinemment que ce n’est pas un genre de film qui plait à tout le monde, c’est très joué et les chansons peuvent en agacer certains. Mais pour ma part j’ai bien aimé, j’ai trouvé ce film original, et les chorégraphies vraiment très bien réalisées ! Je vous le conseille si vous voulez vous divertir tout en regardant quelque chose de différent.

Synopsis : Le film raconte la vie dans une senior high school américaine à la fin des années 1950. Durant l’été 1958, Sandy Olsson, une étudiante australienne en vacances aux États-Unis, rencontre Danny Zuko, le chef de la bande des T-Birds. Leur amour est cependant interrompu par la fin des vacances car Sandy doit retourner en Australie.

Toutefois, le hasard fait que Sandy reste en Amérique et qu’elle intègre en dernière année Rydell High, le même établissement que celui où étudie Danny. Elle y rencontre un groupe de filles, les « Pink Ladies », mené par Betty Rizzo. Sans savoir qu’ils sont tout proches, Danny et Sandy racontent, chacun de leur côté, à leurs amis leur amour de vacances. Danny et Sandy finissent par se rencontrer et décident de reprendre leur relation bien que tout les oppose à l’école…

Note globale : 7,5/10.


Et voilà, j’espère que cette petite liste vous aura plu, n’hésitez pas à me dire quels sont vos films préférés de cette période, j’aime tellement en découvrir des nouveaux ! Et dites moi si vous souhaitez une deuxième partie de cet article, y’a aucun souci pour moi aha.

Prenez soin de vous, signature.jpeg

Publicités

4 réflexions sur “LET’S TALK ABOUT OLD MOVIES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s